zondag 22 mei 2011

L’histoire cachée des noirs et métis dans la noblesse européenne

Plus fort ensemble


Suivez nous sur Facebook et Twitter


Metis de France sur Twitter
News‎ > ‎

L’histoire cachée des noirs et métis dans la noblesse européenne

publié le 27 avr. 2011 22:32 par metis defrance
Codfried a étudié systématiquement  des centaines de peintures de nobles célèbres et moins célèbres, et  Il est tombé régulièrement sur des gens qui semblaient être noir, métissés, ou bien blancs mais qui avait clairement des traits africains.
A propos de son travail, il écrit : «Cette étude des personnages historiques noirs ou métis  a été inspiré par un portrait de Maria Jacoba van Goor.  Ce portrait nous donne une idée des problèmes et des méthodes pour identifier ces Européens.  Cette belle peinture est aussi une raison pour avoir un regard afro centrique de Belle van Zuylens, de sa vie, ses œuvres.  Grâce à sa grand-mère mulâtre, l’ Hollandaise Belle van Zuylen (1740-1805) aussi connue  sous le nom de Mme de Charrière, rejoint le rang des écrivains comme le russe Alexandre Pouchkine, le français Alexandre Dumas et Colette, les Bretons Elizabeth Barrett et son mari Robert Browning. On peut aussi nommer le compositeur classique allemand  Ludwig von Beethoven et  la reine Charlotte de Grande-Bretagne.  En outre, nous constatons que Belle était un ami de Pierre Alexandre Du Peyrou (1729-1794), riche propriétaire mulâtre de plantations du Surinam  Suisse.  Il est reconnu aussi comme un bienfaiteur,  ami proche et l'éditeur du plus célèbre philosophe des Lumières, Jean-Jacques Rousseau.
La raison pour laquelle Codfried étudie la noblesse se doit au fait que la noblesse a laissé des traces sous la forme de portraits et d'écrits.
Quelques exemples
Sophie Reine-Charlotte de Mecklembourg Strelitz (1744-1818), épouse de George III
Décrit comme «un vrai visage mulâtre», «brun» ou «jaune».  Son nez est large et sa bouche montre la même faute.

Maurits Huygens (peint par Rembrandt en 1632) le frère aîné de Huygens Constantijn.  Constantijn a été l'un des poètes les plus célèbres dans le siècle d'or.
PORTRAIT D'UN HOMME AFRICAIN Janvier Mostaert (ca.1474-Haarlem Haarlem 1552/1553) Ca. 1520-1530.  Un portrait du 16ème siècle unique.  Une peinture d'un homme noir en vêtements européens - avec l'épée – et présenté comme un noble de cette période.  L'attitude d'auto-conscience, les vêtements et les attributs riches démontrent d'une intégration réussie de cet homme dans les normes culturelles de la Renaissance européenne.

 Mais pourquoi est-il si important de montrer que les noirs ou les métis faisaient partie de la noblesse européenne?  La motivation de Codfried est de montrer que l'Europe n'a jamais été  vraiment «blanche» comme on nous l’a appris.  Les Noirs ont toujours été en Europe, même parmi la noblesse européenne (lire l'article)

Une noblesse noire ou métisse en Europe?  Selon le chercheur néerlandais Egmond Codfried, et auteur du livre «La grand-mère oublié de Belle van Zuylen " il y a eu une noblesse noire en Europe, mais l'histoire et les images ont été ensuite soigneusement cachées.  Ses conclusions sont controversées, et bien sûr ne sont pas acceptés par les historiens européens.

Geen opmerkingen:

Een reactie plaatsen